À quelques encablures de la Maison du Sel, au bord des effondrements salins d’Haraucourt, admirez un panorama grandiose.

Photo aérienne des effondrements salins d'Haraucourt dus à la technique des sondages par dissolution de l'entreprise Solvay. Sur ce site est installé l'Observatoire des oiseaux et des paysages.
Réalisé en 2010 par la Communauté de Communes du Grand Couronné avec l’accord de l’industriel Solvay, celui-ci offre un point de vue unique sur ces immenses étendues d’eau résultant de l’exploitation intensive du sel selon la technique des sondages de dissolution.

Cette technique est l’une des deux méthodes utilisées actuellement en Lorraine pour l’extraction du sel gemme *.
Elle consiste à injecter de l’eau à forte pression dans des forages verticaux jusqu’au gisement salifère et à pomper ensuite cette eau chargée en sel appelée saumure. Le sel extrait sous forme liquide est alors acheminé vers les salines ou les soudières par saumoducs et est ensuite évaporé et séché.

La société Solvay qui exploite la concession de sel à Haraucourt depuis 1904 a progressivement mis au point une méthode qui lui est propre : la méthode d’exploitation par pistes de sondage ; procédé ayant pour conséquence d’extraire dans son intégralité la couche salifère de la piste exploitée et d’aboutir au stade final à l’effondrement circulaire des terrains supérieurs et à leur remplissage par de l’eau de ruissellement. Espacées d’une cinquantaine de mètres, les pistes effondrées finissent par se rejoindre donnant ainsi naissance à des plans d’eau de taille plus importante.

Ces manifestations de surface prévisibles et limitées au périmètre de la zone exploitée modifient de façon conséquente les paysages mais aussi l’écosystème local en accueillant une nouvelle faune et flore. Ainsi, la Ligue de Protection des Oiseaux a pu identifier une cinquantaine d’espèces sur le site d’Haraucourt.
Les effondrements présentent également un intérêt géologique et paléontologique particulier, les falaises découvrent des fossiles qui vous seront présentés à la Maison du Sel.

Le site est sans cesse aménagé pour vos visites, avec des panneaux d’interprétation, des tables de pique-nique pour profiter au mieux de cette expérience unique.

* l’autre méthode développée à Varangéville étant l’extraction minière selon une technique comparable à celles des mines de fer ou de charbon : les mineurs travaillent en profondeur au coeur même du gisement.

amenagement de l'observatoire, table en bois pour pique-nique, panneaux d'interprétation, zone abritée, et au bord des sapins.

Site accessible librement et gratuitement, tout au long de l’année :
– du 1er avril au 30 septembre de 9h à 19h

– du 1er octobre au 31 mars de 9h à 17h